Etablissement - Architecture bioclimatique

En avril 2016, le Lycée organise la 2nde édition de la Semaine de l'Environnement, un événement devenu incoutournable pour les élèves !

 

 

 

En novembre 2015, à l'occasion de la Conférence sur le Climat à Paris (COP21), le Lycée Jean-Mermoz est cité comme exemple sur le site VIVAPOLIS "la créativité française pour la ville".

 

 

 

En avril 2015, l'AEFE fête ses 25 ans et inaugure à Paris, sur les grilles du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, une exposition photographique regroupant les différents projets liés à l'environnement dans le réseau. 

Le Lycée Jean-Mermoz est donc valoriser pour son architecture bioclimatique ainsi que pour son projet innovant "écobrique" (en images ci-dessous) mené depuis 2013 par les élèves de l'école élémentaire.

 

 

 

 

Le 28 août 2012, le Lycée Jean-Mermoz est lauréat du GRAND PRIX AFEX 2012. Le prix a été remis aux lauréats à Venise par Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication et François Roux, Président de l’AFEX, à l’occasion de l’ouverture de la Biennale internationale d’architecture.

 

AFEX rassemble plus de 200 membres, une centaine d'agences d'architecture ainsi que des ingénieurs, des urbanistes, des paysagistes, des architectes d'intérieur..., et des industriels. Dans le cadre de ses missions, AFEX organise un concours depuis 2010, le "Grand Prix AFEX de l'architecture française dans le monde" qui récompense tous les deux ans une oeuvre remarquable livrée à l'étranger par un architecte français.

 

 

Le 12 avril 2014, l'exposition itinérante AFEX 2012 est présentée à l'Institut français de Dakar et, inaugurée par Hélène Farnaud-Defromont, Directrice de l'AEFE, et Jean-Félix Paganon, Ambassadeur de France au Sénégal. Article AEFE.

 

            

 

 

  • Une architecture réfléchie

Implanté dans le quartier de Ouakam, le long de la corniche ouest de la presqu'île de Dakar, le Lycée Jean Mermoz est quasi invisible depuis l'espace urbain.

 

Tentative réussie d'architecture bioclimatique à l'échelle quasi urbaine, les bâtiments et procédés constructifs mis en oeuvre résultent d'une démarche contextuelle approfondie qui repose sur les ressources locales pour développer des solutions adaptées à la réalité du "terrain" et des savoirs-faire sénégalais. Une démarche volontariste et partagée, résultat d'un dialogue fructueux entre les architectes et l'AEFE, maître d'ouvrage.

 

          

 

           

 

 

 

Historique de la création du Lycée Jean-Mermoz :

  • Créée en 1976 par une association de parents d’élèves, la "Petite Ecole Française" de Dakar a été initialement installée en zone industrielle de Bel-Air, dans des locaux appartenant à l’armée. L’établissement s’est rapidement développé et tout naturellement a pris le nom du célèbre aviateur Jean Mermoz, né à Aubenton en 1901 qui fut pilote militaire avant d’entrer chez Latécoère, grande compagnie d’aviation de l’époque. Il s’illustra par l’établissement de la ligne entre la France et l’Amérique du Sud le 12 mai 1930. Il disparut en 1936 au large de Dakar, à bord de l’hydravion la Croix du Sud.

 

  • En 1990, "La Petite Ecole Française" devient donc le "Lycée Jean-Mermoz" et sa gestion est confiée à l’Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger (AEFE).

 

  • En 1995, le lycée change de site et est reconstruit avenue Cheikh Anta Diop (plus connue sous le nom de "Route de Ouakam ").

 

  • En février 2005, le Président de la République Française, Jacques Chirac, en visite officielle au Sénégal, annonce la reconstruction intégrale d’un nouveau lycée sur le même site. Entre mai 2005 et janvier 2006, le programme de construction est élaboré par l’AEFE, après plusieurs visites à Dakar et de multiples concertations avec l’ensemble de la communauté éducative. Ce programme définit un établissement capable d’accueillir 2 400 élèves (800 pour le primaire et 1 600 pour le secondaire) avec une restauration pour 700 repas par jour. Lors du concours d’architecte, le jury présidé par l’Ambassadeur de France en avril 2006 retient 5 candidats sur 39 dossiers.

 

  • Le 21 juillet 2006, le jury choisit le lauréat sur esquisse : les cabinets Terreneuve (Nelly Breton & Olivier Fraisse) et Adam Yedid, associés au cabinet sénégalais Architecture et Climat. Durant l’année 2006/2007, les architectes ont présenté par étape l’évolution de leur travail. En octobre 2007, les appels d’offre ont été lancés et la construction débuta au cours de l’été 2008. La première phase, qui comporte tous les bâtiments d’enseignement à l’exception du gymnase, a été livrée au printemps 2010. La seconde phase qui comporte tous les espaces sportifs s’est achevée en mai 2011.

 


Aujourd'hui les élèves, les enseignants et les parents trouvent dans ce nouveau lycée toutes les conditions et fonctionnalités d’un établissement du 21ème siècle.

 

 

 

Revue de presse sur la nouvelle architecture :

Le Moniteur N°5590, 14 Janvier 2011

D'Architectures N°197, Février 2011

Archiscopie N°101, Février 2011

 

 

Mis à jour le 09/11/2015

 

"Ce sont les échecs les mieux surmontés qui donnent le droit de réussir."